Return to site

Etude sur l’évaluation du gisement potentiel national français des zones délaissées

Le 24 mai 2019, l’ADEME a publié son rapport final qui présente l'évaluation du gisement relatif aux zones délaissées et artificialisées propices à l'implantation de centrales photovoltaïques.

Le rapport est consultable ici.

Le potentiel solaire réparti sur le territoire national

L 'ADEME a mis en évidence le gisement national des zones délaissées (friches) et des parking propices aux installations photovoltaïques. Selon l'étude, le potentiel national est estimé à 53 GWc, réparti à 93 % sur les zones délaissées (49 GWc) et à 7 % sur les parkings (4 GWc).

Compte tenu des réflexions et des déperditions de l'ensoleillement, l'étude de l'ADEME a permis d'identifier les zones à fort potentiel, notamment près de grandes zones urbaines (Ile-de-France, Gironde) et dans les anciennes régions industrielles (Nord et Est).

Bien consciente de ces enjeux, une analyse statistique réalisée par l’ADEME a permis de recenser 17 764 sites comme propices à l’installation d’une centrale photovoltaïque. On note les anciens dépôts d'hydrocarbures (>23%),les anciens sites d’activités de commerce, d’artisanat et d’industrie mécanique (garages, ateliers mécaniques, épavistes, forges, ...) (>5%) et les anciens sites de stockage de déchets (> 4%).

Les données cumulées par cette étude sur les 300 973 sites détectés a montré que le gisement potentiel des zones délaissées est donc très important, comparativement à la puissance totale photovoltaïque déjà installée en France (environ 9 GWc en fin 2018).

Pour ces puissances, le nombre de parkings et de zones délaissés retenus sont présents dans des proportions comparables. Néanmoins, la puissance installable moyenne des parkings est estimée à 610 kWc alors que pour les sites délaissés le gisement moyenne est supérieur à 4 MWc puisqu’une plus grande proportion de ces sites dispose de très grandes surfaces.

Dans le cadre d’une exploitation photovoltaïque, cette carte vous donnera le potentiel énergétique des régions françaises en fonction de leur ensoleillement. Si on s’intéresse aux données des gisements potentiels des sites retenus sur le territoire français, on observe que le gisement solaire est variable en France à cause des conditions climatiques de l’ensoleillement mais il reste pourtant une source exploitable sur le territoire nationale puisque 74 des 97 départements Français disposent d'un gisement supérieur à 100 MWc.

Dans ce rapport, l'ADEME a évalué le gisement potentiel sur la métropole et la Corse suivant une étude quantitative de croisement de bases de données nationales : BASOL (sites pollués), BASIAS (anciens sites industriels) et BD TOPO (parkings). Afin d’expliquer ce phénomène, l'ADEME s'est appuyé sur ne revue des contraintes technico-économiques (hors coûts de réhabilitation pour les friches) et administratives liées à l'implantation de ces centrales, ainsi ainsi que sur l’expérience et l'interprération des développeurs de projets photovoltaïques.

Cette méthode de recherche plus descriptive a permis de recenser des contraintes définies comme '"-"rédhibitoires" (empêchant strictement un projet photovoltaïque) ou "handicapante" (empêchant potentiellement un projet), avec différents degrés : « léger », « moyen » et « lourd ».

Les résultats de ces études ont montré que sur les 17 764 sites retenus, 18 % (en nombre) ne sont concernés par aucune contrainte handicapante (soit 5 % des parkings et 13 % des zones délaissées) et 41 % sont concernés par au maximum 3 handicaps légers (soit 14 % des parkings et 27 % des zones délaissées).

L’approche utilisée dans le présent rapport est celle de l’étude exploratoire : il s’agit de vérifier l’intérêt d'une implantation d'une centrale photovoltaïque pour les propriétaires fonciers et acteurs du territoire (Elu locaux, gestionnaires, collectivités, mairie ..).

Compte tenu des informations recueillies dans cette étude, la revalorisation des sites pollués ou friches, doit être étudier au cas par cas afin de vérifier si le projet d'installation photovoltaïque au sol est financièrement intéressant ou si les critères d'éligibilité sont remplis (surface minimum de terrain, classement du terrain, Classement du terrain, ...).

Pour faciliter la prise de décision des gestionnaires du territoire, des élus locaux et des propriétaires des terres quant à la valorisation des friches, louersonterrain.fr conseil gratuitement et sans engagement des collectivités et des propriétaires fonciers pour la location de leurs terrains inexploités (anciennes carrières, anciennes décharges, terrains pollués, friche industrielle, etc.). Avec les éléments fournis lors de cette étude, nos conseillers vont travailler sur la qualification de votre projet et le transmettre par la suite à nos partenaires investisseurs sélectionnés selon vos besoins.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK